Wilma installée au Massachusetts Institute of Technology

31 May 2021

Le MIT choisit Wilma pour la surveillance du tritium

Wilma est un système de surveillance de la radioactivité en ligne entièrement automatisé, conçu pour rationaliser le processus fastidieux de collecte et de préparation des échantillons pour la détection des rayonnements ionisants dans l'eau.

Le Massachusetts Institute of Technology (MIT), une université de recherche privée aux États-Unis, a récemment installé Wilma pour surveiller les niveaux de tritium (3H) dans l'eau des tours de refroidissement de son laboratoire de réacteurs nucléaires.

Laboratoire des réacteurs nucléaires du MIT

Le laboratoire des réacteurs nucléaires a été construit au milieu des années 1950, après la création du département des sciences et de l'ingénierie nucléaires (Nuclear, Science and Engineering - NSE). Le réacteur est un réacteur de recherche nucléaire de 6 MW, et fonctionne généralement 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Recherche au laboratoire

Le laboratoire de recherche nucléaire est une installation d'utilisateurs de la National Science Foundation, qui travaille en collaboration avec des organismes de recherche du monde entier.

Matt Mahowald, responsable de la radioprotection au Laboratoire de recherche sur les réacteurs nucléaires, a déclaré : "De nombreux chercheurs visitent le laboratoire pour différentes raisons. Qu'il s'agisse de spécialistes des matériaux qui souhaitent exposer de nouveaux matériaux à une fluence neutronique élevée ou de biologistes curieux de voir comment leurs cultures cellulaires résistent à un environnement de rayonnement, le réacteur peut être utilisé pour un large éventail de recherches et d'expériences."

Systèmes de refroidissement des réacteurs nucléaires

Le réacteur de recherche nucléaire produit de la chaleur qui doit être évacuée par des systèmes de refroidissement plutôt que d'être convertie en électricité par la production de vapeur, comme ce serait le cas dans un réacteur de puissance.

Matt explique le processus : "La chaleur résiduelle est éliminée par un processus standardisé via un échangeur de chaleur eau-eau. L'eau secondaire nouvellement chauffée est ensuite refroidie par évaporation dans la tour de refroidissement, avec l'aide d'un échangeur thermique eau-air. L'eau de la tour de refroidissement circule ensuite vers l'échangeur de chaleur du réacteur, ce qui complète le cycle d'élimination de la chaleur.

Problèmes liés à la surveillance manuelle des niveaux de tritium dans les systèmes de refroidissement

Matt a déclaré : "Le tritium est un radionucléide relativement difficile à détecter, et nous avions auparavant mis en place un système d'échantillonnage manuel. Avec la procédure d'échantillonnage manuel du tritium, si jamais nous avions une fuite contaminant l'eau secondaire, il aurait pu techniquement y avoir un maximum de 23 heures de fuite avant la détection de la fuite."

Que fait Wilma dans cette application ?

Matt répond : "Wilma est sur le système secondaire où il surveille perpétuellement l'eau qui vient de et qui va vers la ville, et il est capable de détecter de très faibles niveaux de tritium."

Quels sont les avantages d'utiliser une méthode en ligne ?

Matt explique : "L'utilisation de Wilma automatise un processus que nous faisions auparavant en laboratoire. Nous obtenons une fréquence d'échantillonnage plus élevée, ce qui nous fait gagner du temps, du personnel et de l'argent. Wilma présente également des avantages supplémentaires : il a pu nous envoyer des alertes par e-mail, c'est une petite machine et la maintenance est minimale."

"Wilma nous permet de bénéficier d'un temps de réponse aux fuites plus rapide que notre système précédent, ce qui constitue un avantage significatif en termes de sécurité."

Respecter la réglementation avec Wilma

Aux États-Unis, une organisation qui demande une licence pour un réacteur nucléaire doit se conformer aux réglementations établies par la Nuclear Regulatory Commission (NRC). Matt explique: "Nos spécifications techniques stipulent que nous devons surveiller le tritium dans les faibles niveaux, et nous le faisons avec succès grâce à Wilma."

Tester Wilma dans nos conditions exactes

Nous comprenons que les conditions de mesure de Wilma peuvent varier d'une organisation à l'autre. C'est pourquoi les spécialistes des produits LabLogic seront heureux d'organiser une démonstration à votre convenance.

Matt a déclaré : "Après une expérience précédente avec un système de surveillance de l'eau qui n'a pas si bien fonctionné, mon équipe et moi tenions à tester en profondeur la solution de LabLogic avant de prendre une décision. LabLogic nous a permis de tester la machine dans nos conditions exactes, ce qui a considérablement influencé notre décision d'opter pour Wilma."

Sans cette phase de test initiale et, par la suite, l'excellent service client de LabLogic, nous n'aurions peut-être pas décidé d'acheter Wilma."

En savoir plus

This site is available in the United States, would you like to view the United States version?

United States Fermer